ALADIN_ET_LA_LAM_4d00ac9d340d2.jpgALADIN_ET_LA_LAM_4d00ac9d340d2.jpg

ALADIN ET LA LAMPE MERVEILLEUSE

Un film de Jean IMAGE | Jeune-public | France | 1969 | 71mn

Depuis son laboratoire dissimulé dans l’œil du Sphinx, le Magicien d’Afrique complote pour retrouver la lampe merveilleuse qui garantit un pouvoir absolu à quiconque la possède. Le Génie des Ténèbres l’informe que la lampe est cachée dans un pays lointain et que seule une main innocente d’enfant peut s’emparer du trésor. Avec l’aide de son tapis volant, le Magicien voyage jusqu’à une ville remplie de minarets et de jardins merveilleux, où règne un sultan. Il y rencontre Aladin, un garçon pauvre qui vit seul avec sa mère. Se faisant passer pour l’oncle d’Aladin, le Magicien amadoue l’enfant pour servir ses desseins et l’entraîne dans sa quête de la lampe merveilleuse…

Sortie en salles le 09 février 2011 en copies neuves restaurées

Invoquant la magie du dessin animé pour faire revivre les couleurs et l’exotisme des contes des Mille et Une Nuits, Aladin et la lampe merveilleuse est un extraordinaire spectacle enchanteur. On retrouve ici toute la fantaisie de Jean Image, l’un des pères du cinéma d’animation français et le créateur de Jeannot l’intrépide. Son héros vif et espiègle traverse des aventures périlleuses, fait la rencontre de personnages loufoques et, grâce aux fabuleux pouvoirs du génie de la lampe, parvient à changer sa destinée d’enfant pauvre en celle de riche prince. Ponctué de chansons amusantes et entêtantes, Aladin et la lampe merveilleuse possède l’énergie des meilleurs films de Walt Disney ainsi que le charme poétique des grands dessins animés français tels que Le Roi et l’oiseau. Cette rêverie en images est un voyage fantastique au sein d’un univers impérissable, qui provoquera la nostalgie des grands et l’émerveillement des tout petits.

réalisation : Jean IMAGE

scénario : France et Jean IMAGE d’après le conte des Mille et Une Nuits

avec les voix de Gaston GUEZ, Henri VIRLOGEUX, Claire GUIBERT

musique originale : Fred FREED 
chansons : Christian SARREL

chef opérateur : Per Olaf CSONGOVAI

animation : Denis BOUTIN, Guy LEHIDEUX

décors : Enrique GONZALEZ, Denis WUARNIER

production : LES FILMS JEAN IMAGE

        
        
Réalisateur
Rainer Werner FASSBINDER

Jean IMAGE

Imre Hajdu naît à Budapest en 1911, d’un père employé de banque et d’une mère peintre naturaliste. Élève rêveur, ses cahiers d’écolier lui servent surtout à dessiner de petits bonshommes qui s’animent au gré des pages qui se tournent…

Après avoir obtenu son Bac, il trouve un emploi dans une imprimerie d’affiches de cinéma, puis il s’inscrit à l’École des Arts Déco de Budapest. Là, un de ses professeurs lui conseille vivement de partir tenter sa chance en France. À Paris, très vite orienté dans le dessin publicitaire pour de grandes sociétés, Imre Hajdu est engagé par Gasparcolor en 1936 pour réaliser des dessins animés publicitaires. Il transforme son nom Imre Hajdu en Jean Image (Im + Haj) et réalise son tout premier dessin animé publicitaire. Sur cette lancée, il réalise Le Loup et l’Agneau en 1939, adapté de Jean de La Fontaine et inspiré par la guerre qui gronde. Financé et soutenu par Jean Giraudoux, ce court-métrage subit les foudres de la censure et Jean Image passe les années de guerre dans un studio à Nice où il commence à songer à des dessins animés issus des rêves de son enfance.

Revenu à Paris en 1945, il monte sa société Les Films Jean Image. Conscient qu’il est impossible aux Français de concurrencer les Américains sur leur propre terrain, il décide de s’adonner à une esthétique et une technique bien différentes des leurs, tout en gardant en tête qu’un dessin animé est aussi une oeuvre d’art. Ainsi sort en 1950 le premier dessin animé français de long-métrage, Jeannot l’intrépide, qui regorge de gags, de poésie et d’imaginaire populaire. Après une réalisation chaotique dans les studios de Londres et un piètre démarrage en salles dû à un mauvais circuit, la Biennale de Venise de 1951 est un tremplin pour le film, qui connaît à l’arrivée un bon succès. Ceci permet à Jean Image de réaliser Bonjour Paris, long-métrage poétique sur sa ville d’adoption, préfacé par Jean Cocteau.

Après la réalisation de courts et longs-métrages, Jean Image investit un marché encore neuf pour le dessin animé de spectacle : la télévision, pour laquelle il réalise plusieurs séries. Cette nouvelle orientation va de pair avec l’évolution de la télévision en France. Fortes de leurs succès français, ses séries vont s’exporter et devenir mondialement célèbres. Le souci de Jean Image aura sans cesse été d’évoluer dans l’ombre du géant de l’industrie du dessin animé, Walt Disney. Conscient que les moyens financiers de l’animation française ne permettent pas de résultats à cette hauteur, il s’inspire de l’exemple du maître tout en proposant un graphisme et des traitements quelque peu différents. Pionnier de l’animation en France, Jean Image a largement contribué à la pérennité du dessin animé français lors de ses périodes de difficulté, et l’a enrichi de sa marque et son style si particuliers.

 

ALADIN ET LA LAMPE MERVEILLEUSE
DVD 9 – NOUVEAU MASTER RESTAURÉ
Version Française
Format 1.33 respecté
4/3 – Couleurs
Durée du Film : 66 mn

SUPPLÉMENT

. JOE CHEZ LES FOURMIS (1962 – Couleurs – 82 mn)
une série télévisée de Jean Image & Denis M.G. Boutin
Après avoir découvert le monde merveilleux des abeilles, Joe est invité par la reine des fourmis à découvrir son royaume et la vie de ses habitants…

Sortie le 7 décembre 2011

13,03 €

Votre avis

Extrait 1

Le Magicien d'Afrique

Extrait 2

Une pièce en or

Extrait 3

La Lampe magique

Menu DVD

Interview de Guy Lehideux (partie 1)

Créateur des personnages de Jean Image

Interview de Guy Lehideux (partie 2)

SELECT MOVIE

Soyez le premier à donner votre avis sur ce film

675-3.jpg675-3.jpg

675 2.jpg675 2.jpg

675 1.jpg675 1.jpg