Sc__nes_de_la_vi_52f3747107ac1.jpgSc__nes_de_la_vi_52f3747107ac1.jpg

SCÈNES DE LA VIE CONJUGALE

(Scener ur ett äktenskap)

Un film de Ingmar BERGMAN | Drame | Suède | 1973 | 169mn | Couleurs | 1.37

Johan et Marianne, mariés depuis dix ans, vivent heureux avec leurs deux petites filles. Lui est professeur de psychologie appliquée, elle une avocate spécialiste du droit familial. Lors d’un dîner, ils assistent à la violente dispute d’un couple d’amis. Commence alors une remise en question de leur relation…

Sortie au cinéma le 5 mars 2014 en version restaurée inédite
Dans le cadre de la Rétrospective Ingmar Bergman (en 7 films)


L'AMOUR ET LE COUPLE DÉCORTIQUÉS AVEC UNE RARE JUSTESSE

Bergman est à la recherche d’un distributeur pour son film Cris et chuchotements, tourné en 1971, lorsqu’il écrit et tourne son œuvre fleuve Scènes de la vie conjugale. Il engage les comédiens Erland Josephson et Liv Ullmann – avec laquelle il vient de se séparer – pour interpréter le couple formé par Johan et Marianne, que le cinéaste va s’employer à décortiquer des heures durant dans les moindres détails. Bergman porte alors un regard réaliste et cru, toujours à la limite de l’autobiographie, sur l’évolution du couple et de l’amour, à partir du moment où les masques se mettent à tomber. Pour mener à bien un projet d’une telle ampleur, Bergman se tourne vers la télévision – pour laquelle il avait déjà travaillé dès les années 1950 – et réalise son « feuilleton » en six épisodes de cinquante minutes. Le résultat est un brillant mélange des genres autour de la parole, entre théâtre filmé, journal intime et cinéma dépourvu de tout artifice formel. Scènes de la vie conjugale obtient un succès phénoménal lors de sa diffusion – près d’un tiers de la population suédoise suit les derniers épisodes de la saga – et sort peu de temps après au cinéma dans une version raccourcie, laquelle est également très bien accueillie par la critique et le public étrangers – elle influencera même les créateurs de la série américaine Dallas. Pour son dernier film Saraband tourné en 2003, Bergman retrouvera les personnages de Johan et Marianne, alors séparés depuis trente ans.
Réalisation : Ingmar BERGMAN
Scénario : Ingmar BERGMAN
Avec : Liv ULLMANN, Erland JOSEPHSON, Gunnel LINDBLOM & Bibi ANDERSSON
Directeur de la photographie : Sven NYKVIST
Décors : Björn THULIN
Montage : Siv LUNDGREN
Producteurs :
Ingmar BERGMAN, Lars-Owe CARLBERG, CINEMATOGRAPH AB
 logo-france-inter-1    logo-critikat    logo-paris-premire-fond-noir   logo-transfuge   logo-inrocks   logo-le-monde
        
        
        


        
                    
Réalisateur
Rainer Werner FASSBINDER

Ingmar BERGMAN


Auteur d’une cinquantaine de longs-métrages réalisés entre 1946 et 2003, Ingmar Bergman occupe une place essentielle dans le patrimoine cinématographique mondial. Influencé aussi bien par le cinéma français des années 1930 que par le néoréalisme italien ou le romantisme allemand, le « magicien du Nord » n’a eu de cesse d’autopsier les rapports familiaux et amoureux, dévoilant ainsi sa passion pour les femmes – et les actrices – mais aussi sa lucidité face à la vie de couple et à la famille. Cette rétrospective en sept films propose de (re)découvrir une oeuvre protéiforme, parfois onirique (Le Septième Sceau, La Source), parfois légère (Sourires d’une nuit d’été), souvent tragique (Scènes de la vie conjugale, Sonate d’automne) où Bergman se révèle un formidable peintre des visages. Plus de six ans après la mort du cinéaste, son oeuvre reste indéniablement une référence majeure pour de nombreuses générations de réalisateurs, de Woody Allen à Pedro Almodóvar, de Philippe Garrel à Arnaud Desplechin en passant par Asghar Farhadi.

 

Votre avis

Extrait

Bande-annonce 2014

rétrospective Ingmar Bergman
SELECT MOVIE

Soyez le premier à donner votre avis sur ce film