HUIT HEURES NE FONT PAS UN JOUR

(Acht Stunden sind kein Tag )

Un film de Rainer Werner FASSBINDER | Allemagne | 1972 | 478mn | Couleurs

Cette saga décrit le quotidien du milieu ouvrier allemand au début des années 1970. R.W. Fassbinder signe ici une fresque à la fois intime, politique et tragique, mais non dénuée d’humour, avec une bande originale forte, mêlant Leonard Cohen, Lou Reed ou encore Neil Young. Une galerie de portraits saisissants dans laquelle émerge le magnifique couple John Gottfried et Hanna Schygulla, sans oublier l’étonnante grand-mère interprétée par Luise Ullrich.
Au cinéma, en Blu-ray et DVD au printemps 2018 en version restaurée 2K
 
Restaurée en 2K par la Fondation Rainer Werner Fassbinder, cette série unique et hors-norme, tournée pour la WDR en 1972, vient d’être présentée en 1re mondiale lors du dernier Festival de Berlin, en séance spéciale. La restauration de Huit heures ne font pas un jour a été financée et rendue possible grâce au Museum of Modern Art, Film und Medien Stiftung NRW, FFA, ARRI, R.W.F. Werkschau et Verlag der Autoren.
 
  • Partie 1 : Jochen et Marion
  • Partie 2 : Mamie et Gregor
  • Partie 3 : Franz et Ernst
  • Partie 4 : Harald et Monika
  • Partie 5 : Irmgard et Rolf
Réalisation : Rainer Werner FASSBINDER
Scénario : Rainer Werner FASSBINDER
Avec : Gottfried JOHN, Hanna SCHYGULLA, Luise ULLRICH, Werner FINCK, Irm HERMANN, Wolfgang ZERLETT, Wolfgang SCHENCK, Peter GAUHE, Renate ROLAND, Kurt RAAB
Musique : Jens Wilhelm PEDERSEN, Jean GEPOINT
Montage : Marie Anne GERHARDT
Directeur de la photographie : Dietrich LOHMANN
Décors : Kurt RAAB

Producteurs : Peter MÄRTHESHEIMER

Production : WDR

        
        
Réalisateur
Rainer Werner FASSBINDER

Rainer Werner FASSBINDER


Né à Munich en 1945, R.W. Fassbinder grandit seul avec sa mère dans l’Allemagne d’aprèsguerre.

Bien que passionné de cinéma, il s’intéresse d’abord au théâtre et fonde sa propre compagnie, l’Anti Teater, après une première expérience infructueuse. C’est avec cette troupe qu’il réalise ses deux premiers films en 1969. Dans les années 1970, il alterne frénétiquement les productions pour le cinéma, le théâtre et la télévision.
De 1978 à 1982, il tourne les films qui connaissent le plus grand succès : Le Mariage de Maria Braun en 1978, Lola, une femme allemande en 1981 et Le Secret de Veronika Voss en 1982 qui obtient l’Ours d’or au festival de Berlin.

En l'espace de treize années, il est l'auteur d'une quarantaine de films pour la télévision et le cinéma.

Inspirée par l’œuvre de Douglas Sirk, sa production explore essentiellement tous les aspects du mélodrame imprégné de l’Allemagne post-hitlérienne et américanisée des années 1950. Il demeure l’un des plus grands réalisateurs allemands et sa disparition est souvent assimilée à la fin du Nouveau Cinéma allemand.

En 1980, il adapte Berlin Alexanderplatz pour la télévision, une oeuvre hors normes qui apparaît déjà comme l’aboutissement de sa carrière.

BIO-FILMOGRAPHIE


1945
Le 31 mai, naissance de Rainer Werner Fassbinder à Bad Worishofen (Bavière).

1964
Fassbinder interrompt ses études et exerce différents métiers, tout en suivant des cours au Fridl-Leonhard-Studio à Munich.

1965-1966

Le Clochard et Le Petit Chaos, ses premiers courts-métrages.

1967
Fassbinder rejoint l'Action Theater. Premières mises en scène au théâtre.

1968
Fassbinder écrit ses premières pièces. En mai, dissolution de l'Action Theater et création d'une nouvelle troupe, l'Antitheater, composée de fidèles de Fassbinder : Kurt Raab, Peer Raben, Hanna Schygulla, etc...

1969
L'Amour est plus froid que la mort, Le Bouc, Les Dieux de la Peste, Pourquoi Monsieur R. est-il atteint de folie meurtrière ?

1970
Mariage de Fassbinder et Ingrid Caven.
Rio das Mortes, Le Café, Whity, Le Voyage à Niklashausen, Le Soldat Américain, Prenez garde à la sainte putain, Pionniers à Ingoldstadt

1971
Fassbinder fonde sa société de production, Tango Films.
Le Marchand des quatre saisons

1972
Divorce de Rainer Werner Fassbinder et Ingrid Caven.
Les Larmes amères de Petra von Kant, Gibier de passage, Huit heures ne font pas un jour, Liberté à Brême

1973
Le Monde sur le fil, Nora Helmer, Tous les autres s'appellent Ali

1974
Fassbinder prend la direction du Theater am Turm de Francfort pour un an.
Effi Briest, Le Droit du plus fort, Comme un oiseau sur le fil

1975
Maman Küsters s'en va au ciel, Peur de la peur

1976
La pièce Der Müll, die Stadt une der Tod fait scandale. Fassbinder est accusé d'antisémitisme. Il retire la pièce de l'affiche et interdit qu'elle soit jouée de son vivant.
Je veux seulement qu'on m'aime, Le Rôti de Satan, Roulette chinoise

1977
La Femme du chef de gare, Femmes à New York, Despair

1978
L'Allemagne en automne, Le Mariage de Maria Braun, L'Année des treize lunes

1979
La Troisième Génération

1980
Berlin Alexanderplatz, Lili Marleen

1981
Lola, une femme allemande, Théâtre en transe, Le secret de Veronika Voss

1982
Querelle
Le 10 juin, mort de Fassbinder à Munich.

 

Soyez le premier à donner votre avis sur ce film