MASSACRE____LA_T_536a0e5e5b43a.pngMASSACRE____LA_T_536a0e5e5b43a.png

MASSACRE À LA TRONÇONNEUSE

(THE TEXAS CHAIN SAW MASSACRE)

Un film de Tobe HOOPER | Horreur | États-Unis | 1974 | 84mn | Couleurs | 1.78:1

Au fin fond du Texas, des habitants font une découverte macabre : leur cimetière vient d'être profané et les cadavres exposés sous forme de trophées. Pendant ce temps, cinq amis traversent la région à bord d'un minibus. Ils croisent en chemin la route d'un auto-stoppeur et décident de le prendre à bord. Mais lorsque les jeunes gens s'aperçoivent que l'individu a un comportement inquiétant et menaçant, ils finissent par s'en débarrasser. Bientôt à court d'essence, le groupe décide d'aller visiter une vieille maison abandonnée, appartenant aux grands-parents de deux d'entre eux. Chacun leur tour, les cinq amis vont être attirés par la maison voisine. La rencontre avec ses étranges habitants va leur être fatale...
Sortie au cinéma le 29 octobre 2014 en version restaurée inédite
 
À L’OCCASION DE SON 40E ANNIVERSAIRE,
VOYEZ ENFIN LE FILM D’HORREUR CULTISSIME SUR GRAND ÉCRAN !

Réalisé en 1974 par le cinéaste américain Tobe Hooper, Massacre à la tronçonneuse s’inspire en partie de la vie du meurtrier Ed Gein, connu pour avoir profané de nombreuses sépultures et collectionné des restes humains – Alfred Hitchcock s’en est également inspiré pour son personnage de Norman Bates dans Psychose (1960). Le tournage du film est particulièrement éprouvant : les acteurs – pour la plupart des inconnus originaires du Texas – et les techniciens sont contraints de travailler à un rythme effréné durant trente-deux jours afin de ne pas dépasser le budget alloué de 65 000 dollars. Tobe Hooper livre ici un incroyable chef-d’oeuvre d’épouvante tourné en 16 mm, dénonçant tout à la fois la famille traditionnelle américaine, le « capitalisme cannibale » et les mensonges répétés du gouvernement face à la débâcle de la guerre du Vietnam. Le film sort en octobre 1974 aux États-Unis avec la mention « R – Restricted », interdisant son visionnage aux mineurs de moins de 17 ans non accompagnés d’un adulte. Sa carrière internationale est encore plus compliquée puisque le film est rapidement interdit de projection dans de nombreux pays – dont la France – durant de longues années. Les attaques répétées de la censure contribuent en grande partie à l’énorme succès de Massacre à la tronçonneuse, unanimement considéré comme l’un des meilleurs films d’horreur de tous les temps.

Avec ses compatriotes George A. Romero (La Nuit des morts-vivants, 1968) et Wes Craven (La Dernière Maison sur la gauche, 1972), Tobe Hooper est l’un des précurseurs du slasher : leurs films font figure de modèles d’un genre cinématographique ultra-influent (Souviens-toi… l’été dernier de Jim Gillespie en 1997, La Colline a des yeux d’Alexandre Aja en 2006), à l’origine de nombreuses franchises comme Halloween ou Vendredi 13. Quarante ans plus tard, Massacre à la tronçonneuse est enfin de retour au cinéma dans une sublime restauration 4K supervisée par le réalisateur !
CARLOTTA FILMS ET TF1 VIDÉO PRÉSENTENT : MASSACRE À LA TRONÇONNEUSE

Réalisation : Tobe HOOPER
Scénario : Tobe HOOPER
Avec : Marilyn BURNS, Allen DANZIGER, Paul A.PARTAIN, William VAIL, Teri McMINN, Edwin NEAL, Jim SIEDOW, Gunnar HANSEN
Directeur de la photographie : Daniel PEARL
Assistant réalisateur : Sallye RICHARDSON
Musique : Wayne BELL & Tobe HOOPER
Montage : Larry CARROLL, Sally RICHARDSON
Directeur artistique : Robert BURNS
Maquillage : W.E. BARNES & Dorothy PEARL
Effets spéciaux : Dean W. MILLER
Producteur :
Tobe HOOPER
Producteur délégué : Jay PARSLEY

NOUVEAU SCAN EN 4K D'APRÈS L'ÉLÉMENT ORIGINAL 16 MM INVERSIBLE
RESTAURATION, ÉTALONNAGE ET NOUVEAU MIX SONORE DYNAMIQUE 5.1 SUPERVISÉS PAR TOBE HOOPER
        
        
        


        
                    
Réalisateur
Rainer Werner FASSBINDER

Tobe HOOPER

Né à Austin en 1943, Tobe Hooper tourne son premier long-métrage Eggshells en 1969, puis le légendaire Massacre à la tronçonneuse en 1974. Malgré son budget dérisoire, ses acteurs pour la plupart inconnus et la censure qui s’abat sur le film, c’est un énorme succès. Son long-métrage suivant est un film d’horreur gore, Le Crocodile de la mort (1977), tourné avec certains comédiens de la troupe de Massacre à la tronçonneuse, dont Marilyn Burns. Hooper réalise par la suite quelques productions à succès – au budget beaucoup plus conséquent – dont Poltergeist en 1982, écrit et produit par Steven Spielberg. Il enchaîne alors plusieurs films de science-fiction (Lifeforce en 1985, L’Invasion vient de Mars en 1986) mais ces derniers ont du mal à trouver leur public. Le succès est de nouveau au rendez-vous avec la suite de son chef-d’oeuvre, Massacre à la tronçonneuse 2, réalisée en 1986. Les années 1990 sont en grande partie consacrées à la télévision, pour laquelle le cinéaste tourne divers téléfilms et séries de son genre de prédilection, l’horreur. Hooper revient au cinéma la décennie suivante, avec The Toolbox Murder en 2004 et Mortuary en 2005, tandis que se multiplient suites et remakes de Massacre à la tronçonneuse (Massacre à la tronçonneuse en 2003, Texas Chainsaw 3D en 2013).


Avec ses compatriotes George A. Romero (La Nuit des morts-vivants, 1968) et Wes Craven (La Dernière Maison sur la gauche, 1972), Tobe Hooper est l’un des précurseurs du slasher : leurs films font figure de modèles d’un genre cinématographique ultrainfluent (Souviens-toi… l’été dernier de Jim Gillespie en 1997, La Colline a des yeux d’Alexandre Aja en 2006), à l’origine de nombreuses franchises comme Halloween ou Vendredi 13.

 

Soyez le premier à donner votre avis sur ce film

MASSACRE____LA_T_536a0e5e5b43a.pngMASSACRE____LA_T_536a0e5e5b43a.png

MASSACRE____LA_T_536a0e5e5b43a.pngMASSACRE____LA_T_536a0e5e5b43a.png

MASSACRE____LA_T_536a0e5e5b43a.pngMASSACRE____LA_T_536a0e5e5b43a.png