E-mail

SOUVENIRS D'EN FRANCE

(SOUVENIRS D’EN FRANCE)

Un film de André TÉCHINÉ | Comédie dramatique | France | 1975 | 94mn | Couleurs | 1.66

Une petite ville du Sud-Ouest, dans les années 1930. Les Pedret, famille de notables à la tête de l’usine locale, marient leur fils cadet Prosper à Régina, une jeune femme de son rang. Bientôt c’est au tour de son frère Hector d’officialiser sa relation avec Berthe, la blanchisseuse du coin. Mme Pedret est contre ce mariage, mais son mari reconnaît en Berthe la personne qu’il fut autrefois : fils d’immigrés espagnols, il a épousé une Française et a acquis sa fortune par ses propres moyens. La jeune femme entre alors dans la famille et deviendra au fil du temps la véritable chef du clan grâce à son autorité et son charisme…

Au cinéma le 2 octobre 2019 en version restaurée 4K

 

LE 2E LONG-MÉTRAGE D’ANDRÉ TÉCHINÉ
INVISIBLE DEPUIS SA SORTIE EN 1975

 

Souvenirs d’en France est le deuxième long-métrage d’André Téchiné, illustre réalisateur de Ma Saison préférée (1993), Les Roseaux sauvages (1994) et Les Témoins (2007). En 1975, cet ancien critique aux Cahiers du cinéma (entre 1964 et 1968) conte sous forme de chronique la vie d’une famille de la bourgeoisie provinciale, marquée par les événements qui viendront bouleverser la société française sur une période de trente ans (de l’avènement du Front Populaire aux mouvements sociaux de la fin des années 1960, en passant par la Seconde Guerre mondiale).
Avec ce film, André Téchiné pose les bases d’une oeuvre éminemment personnelle, largement influencée par le romanesque, à contre-courant d’un naturalisme français qu’il abhorre. Tournée dans sa ville natale de Valence d’Agen, cette oeuvre est, selon ses dires, très librement inspirée d’une expérience vécue dans sa jeunesse. On y suit les destinés de plusieurs protagonistes gravitant tous autour de la figure centrale de Berthe, magistralement incarnée par Jeanne Moreau. À travers elle, le cinéaste offre un point de vue romanesque sur la famille et les rapports de classes, oscillant constamment entre désir de permanence et inévitable mutation imposée par la société.
Dès son deuxième long-métrage, André Téchiné déploie tout son talent de directeur d’acteurs avec ce film au casting hétéroclite : Orane Demazis (inoubliable Fanny dans la « Trilogie marseillaise » de Marcel Pagnol), Claude Mann (La Baie des anges de Jacques Demy) ou Michèle Moretti (Out 1 : Noli me tangere de Jacques Rivette)… sans compter l’incroyable Marie-France Pisier qui décrochera pour son rôle de Régina – et pour sa performance dans Cousin, cousine de Jean-Charles Tacchella – le César de la Meilleure actrice dans un second rôle en 1976.
Resté invisible depuis sa sortie en salles en 1975, désormais disponible dans sa sublime restauration 4K approuvée par André Téchiné et supervisée par son directeur de la photographie, l’immense Bruno Nuytten, Souvenirs d’en France est une oeuvre fondatrice dans la carrière de ce cinéaste éminemment romanesque mais toujours en prise avec le réel.
Réalisation : André TÉCHINÉ
Avec : Jeanne MOREAU, Michel AUCLAIR, Marie-France PISIER, Orane DEMAZIS, Claude MANN et Julien GUIOMAR
Scénario original et dialogues : André TÉCHINÉ et Marilyn GOLDIN
Directeur de la photographie : Bruno NUYTTEN
Décors : Philippe GALLAND
Musique : Philippe SARDE
Production : STÉPHAN FILMS, BUFFALO FILMS, RENN PRODUCTIONS, BELSTAR PRODUCTIONS, SIMAR FILMS