UN ENFANT DE CALABRE

(Un ragazzo di Calabria)

Un film de Luigi COMENCINI | Comédie dramatique | France / Italie | 1987 | 106mn

Vote 1

Dans un petit village de callabre des annees soixante, Mimi, jeune adolescent, ne pense qu'a une chose: courir, pieds nus a travers la campagne. Il court par plaisir. C'est ainsi qu'il attire l'attention d'un vieux chauffeur de car, Felice qui le prend sous son aile malgre l'opposition de Nicola, le pere de Mimi qui veux que son fils étudie pour avoir une autre vie que la sienne.

Réalisation : Luigi COMENCINI

Scénario : Luigi COMENCINI, Francesca COMENCINI, Casile DEMETRIO

Avec : Gian Maria VOLONTE, Thérèse LIOTARD, Diego ABATANTUONO, Santo POLIMENO

Musique : Antonio VIVALDI

Directeur de la photographie : Franco Di GIACOMO

Producteur : Fulvio LUCISANO

Production : Studio Canal, Italian International Film, Rai Uno Radiotelevisione Italiana, La générale d'images, U.P. Schermo VIdeo

        
        
Réalisateur
Rainer Werner FASSBINDER

Luigi COMENCINI


L’Incompris est probablement l’un des meilleurs films de Luigi Comencini. C’est aussi le plus emblématique de son style à la fois discret et puissant.

Ce cinéaste italien, qui compte parmi les plus connus des années soixante-dix, a été particulièrement inspiré par le thème de l’enfance : Casanova, un adolescent à Venise (1969) et Un enfant de Calabre (1987) sont deux réussites en la matière.

Mais cet homme éclectique, auteur d’une cinquantaine de longs métrages, a également signé des comédies gentiment libertines (Pain, amour et fantaisie en 1953 suivi de Pain, amour et jalousie en 1954) et de nombreuses satires de la société italienne de l’époque (L’Argent de la vieille en 1972 ou Le Grand embouteillage en en 1978).
A travers deux films majeurs, il est aussi parvenu à retracer une fresque politico-sociale de son pays à deux moments clé de son Histoire : La Grande pagaille (1960), un drame de la guerre situé en 1943, et La Ragazza (1963), qui démarre dans l’immédiate après-guerre. Il a fait jouer les meilleurs acteurs du cinéma italien : Marcello Mastroianni, Vittorio De Sica, Ugo Tognazzi, Alberto Sordi, Gina Lollobrigida ou Claudia Cardinale.

 

Domila

Il est incompréhensible que ce film, ("franco-italien" ! ) soit introuvable en DVD ss titres français ou en VF !