BODY DOUBLE

Un film de Brian DE PALMA | Thriller | États-Unis | 1984 | 114mn | Couleurs

Acteur de seconde zone, Jake Scully se retrouve à la rue quand il surprend sa petite amie au lit avec un autre. En écumant les castings de Los Angeles, il fait la connaissance de Sam Bouchard qui lui fait une proposition intéressante : garder la luxueuse demeure d’un ami durant son absence. Profitant de la vue panoramique, Jake observe sa riche et charmante voisine Gloria se livrer à des jeux érotiques. Mais son activité de voyeur va se révéler plus dangereuse qu’il n’y paraît…
En coffret ultra collector Blu-ray + 2 DVD + Livre 200 pages le 2 décembre 2015
Également disponibles en éditions singles Blu-ray et DVD
 
LE PLUS HITCHCOCKIEN DES FILMS DE BRIAN DE PALMA
 
Un an après Scarface, Brian De Palma revient à ses premières amours : le thriller sous haute influence hitchcockienne. Body Double est une relecture aussi virtuose que sexy de Sueurs froides et Fenêtre sur cour, doublée d’une réflexion profonde sur le septième art à l’heure où une nouvelle forme de cinéphilie – axée sur le cinéma de genre et la pornographie – commence à s’établir. Porté par une bande originale magistrale de Pino Donaggio et le tube Relax de Frankie Goes to Hollywood, Body Double est l’un des films les plus sulfureux et les plus adulés de Brian De Palma, à redécouvrir pour la première fois dans sa version restaurée 4K !
Réalisation : Brian DE PALMA
Scénario : Robert J. AVRECH et Brian DE PALMA; histoire de Brian DE PALMA
Avec : Craig WASSON, Gregg HENRY, Melanie GRIFFITH
Musique :Pino DONAGGIO

Producteur : Brian DE PALMA, Howard Gottfried

 

        
        
Réalisateur
Rainer Werner FASSBINDER

Brian DE PALMA


Brian de Palma naît en 1940 à Newark dans le New Jersey. Dès l’enfance, il se passionne pour l’astronomie et la physique, domaine dans lequel il décide de se spécialiser, et reçoit une médaille d’or à l’âge de 17 ans pour une thèse sur la cybernétique. Il entre à l’Université Columbia de New York dans le but de devenir astrophysicien mais sa découverte de Vertigo d’Alfred Hitchcock bouleverse ses projets, puisqu’il abandonner aussitôt ses études pour le théâtre, puis le cinéma.


En 1960, il réalise plusieurs moyens métrages pour lesquels il remporte plusieurs prix. Son premier long métrage, The Wedding party (1964) est une comédie semi improvisée dans laquelle il met en scène Robert De Niro. Il poursuit son apprentissage en s’attelant à des courts métrages et des documentaires,  et réalise un nouveau long métrage en 1967, un thriller cette fois, Murder à la Mod. Le vent de contestation qui souffle sur l’Amérique à la fin des années soixante inspire Brian De Palma, qui réalise deux comédies satiriques au style bien personnel, Greetings et Hi! Mom, qui vont lui permettre de s’imposer parmi les jeunes réalisateurs du Nouvel Hollywood.

 

Rapidement, les studios commencent à s’intéresser à lui et lui propose des projets, comme la comédie Get to Know Your Rabbit (Attention au lapin, 1971), pour lequel il est renvoyé avant le montage à cause de sa relation conflictuelle avec les producteurs.  En 1973, il poursuit sa carrière en réalisant Sisters (Sœurs de sang), dont il a écrit le scénario, qui révèle de grandes capacités d’écriture et un sens remarquable de la construction. Deux ans plus tard,  il met en scène Phantom of the Paradise, qui le consacre comme un des meilleurs réalisateurs de sa génération. Avec ce film, De Palma propose une variante du thème de Faust dans lequel il mêle la comédie musicale, le fantastique et le drame psychologique. S’il est déjà un cinéaste confirmé pour la critique et le public, il surpasse tous ses précédents succès avec l’adaptation du roman Carrie (Carrie au bal du diable) de Stephen King en 1977. Aujourd’hui situé parmi les références du film d’horreur, sa séquence finale et son utilisation du split screen sont une source d’inspiration pour de nombreux cinéastes.

 

Le début des années 80 est plus noir pour Brian De Palma : il se voit affubler d’une réputation de provocateur et fait l’objet de scandales. Ces tensions proviennent essentiellement de Dressed to Kill (Pulsions, 1980), aujourd’hui considéré comme un de ses chefs d’œuvre, et Blow Out (1981), hommage au Blow up d’Antonioni. Ces deux films traitent des thèmes chers à De Palma, à  savoir le voyeurisme et la manipulation, ce qui dérange le public. En 1982, il revient sur le devant de la scène avec un remake plus violent du film de gangsters d’Howard Hawkes, Scarface, avec Al Pacino, grâce auquel il réussit à reconquérir les foules. Dans ce film, De Palma fait preuve d’une inventivité technique remarquable au service d’un voyeurisme morbide. Il enchaîne ce succès avec Body Double, dans lequel il rend hommage à Fenêtre sur cour d’Hitchcock, puis The Untouchables (Les Incorruptibles) d’après la célèbre série télévisée, pour lequel Ennio Morricone signe la musique.


Après quelques échecs difficiles à surmonter (Casualties of War, 1989), le cinéaste signe en 1993 le polar Carlito’s Way (L’Impasse), avec Al Pacino, devenu un classique du genre grâce à la performance de l’acteur et des scènes mémorables, dont  la course poursuite finale qui constitue un film dans le film. Même si son style devient plus formel et adouci, il connait un triomphe mondial avec Mission : Impossible, adapté de la série, avec Tom Cruise, Jon Voight et Jean Reno. Il réalise ensuite son premier film de science fiction en 2000, Mission to Mars, qui ne rencontre pas le succès escompté. Il s’installe alors à Paris, où il retrouve l’inspiration et réalise le thriller érotique Femme Fatale, suivi par The Black Dahlia en 2005. En 2007, il présente Redacted, sur la vie des soldats américains en Iraq, qui prolonge son film Casualties of War dans lequel il dénonçait la guerre du Vietnam.


Estimé comme l’héritier du maître du suspense Alfred Hitchcock, Brian De Palma est un des cinéastes révélés par le Nouvel Hollywood, qui a su renouveler les genres cinématographiques. Fier de ses influences, il ne cesse de rendre hommage aux œuvres et aux réalisateurs qu’il admire, dont Hitchcock et Eisenstein. Plus encore, on peut voir qu’à travers sa mise en scène, il questionne le cinéma de ces cinéastes, afin de comprendre le fonctionnement, le génie de leurs films. Cette recherche n’empêche pas pour autant De Palma d’avoir un style de mise en scène unique alliant outrance et lyrisme, où la musique joue un rôle fondamental, où les plans de caméra particuliers servent à mettre en valeur le décor, les personnages, un signe ou un objet clé, où les plans séquences révèlent une certaine complexité et une remarquable virtuosité. Grâce à ses exercices de style et ses variations sur le cinéma de genre, le cinéaste occupe aujourd’hui la place de monstre sacré du cinéma, à la fois adulé et détesté, pour lequel la mise en scène reste le sujet principal de tous ses films.

 

FILMOGRAPHIE SELECTIVE


 

COFFRET COLLECTOR BODY DOUBLE

Sortie le 2 décembre 2015

 

UNE ÉDITION UNIQUE !
# 1 DE LA COLLECTION COFFRET ULTRA COLLECTOR

 

BD 50 • MASTER HAUTE DÉFINITION • 1080/23.98p • ENCODAGE AVC
Version Originale DTS-HD MA 5.1 & 2.0 / Version Française DTS-HD MA 1.0
Sous-Titres Français • Format 1.85 respecté • Couleurs • Durée du Film : 114 mn
2 DVD • NOUVEAU MASTER RESTAURÉ • PAL • ENCODAGE MPEG 2
Version Originale Dolby Digital 5.1 & 2.0 / Version Française Dolby Digital 1.0
Sous-Titres Français • Format 1.85 respecté • 16/9 compatible 4/3 • Couleurs • Durée du Film : 110 mn

 

UN VISUEL EXCLUSIF CRÉÉ PAR JAY SHAW


Artiste de renom et directeur de création chez Mondo, l’excellente maison d’édition d’affiches de film et d’objets sur le cinéma basée à Austin, Jay Shaw nous a fait l’honneur de créer un visuel original spécialement pour notre coffret Ultra Collector de Body Double !
Retrouvez toutes les créations de Jay Shaw sur : www.kingdomofnonsense.com

 

SUPPLÉMENTS(disponibles en Blu-ray et DVD)

 

. PRÉFACE DE SAMUEL BLUMENFELD
. ENTRETIEN AVEC JOE NAPOLITANO, 1ER ASSISTANT RÉALISATEUR
. 4 FEATURETTES RÉALISÉES PAR LAURENT BOUZEREAU
   . LA SÉDUCTION
   . LA MISE EN SCÈNE
   . LE MYSTÈRE
   . LA POLÉMIQUE
. BANDE-ANNONCE

 

LIVRE DE 200 PAGES

 

"DOUBLE DE PALMA"
PORTRAIT DU RÉALISATEUR BRIAN DE PALMA SUR LE TOURNAGE DE "BODY DOUBLE"
PAR SUSAN DWORKIN
Traduit pour la première fois en français, un voyage unique et captivant au coeur du tournage et du processus de création d’un réalisateur de génie (inclus de nombreuses photos de tournage exclusives et inédites !)

50,16 €

BODY DOUBLE
Sortie le 2 décembre 2015
 
DVD 9 – NOUVEAU MASTER RESTAURÉ
Version Originale Dolby Digital 5.1 & 2.0
Version Française Dolby Digital 1.0
Sous-Titres Français
Format 1.85 respecté
16/9 compatible 4/3 – Couleurs
Durée du Film : 110 mn
 
SUPPLÉMENTS
 
. PRÉFACE DE SAMUEL BLUMENFELD
. BANDE-ANNONCE

20,06 €

BODY DOUBLE
Sortie le 2 décembre 2015
 
BD 50 • MASTER HAUTE DÉFINITION • 1080/23.98p • ENCODAGE AVC Version Originale DTS-HD MA 5.1 & 2.0 / Version Française DTS-HD MA 1.0 Sous-Titres Français • Format 1.85 respecté • Couleurs • Durée du Film : 114 mn
 
SUPPLÉMENTS (EN HD)
 
. PRÉFACE DE SAMUEL BLUMENFELD
. BANDE-ANNONCE

20,06 €

Soyez le premier à donner votre avis sur ce film