PROFESSION : REPORTER

(The Passenger)

Un film de Michelangelo ANTONIONI | Drame | États-Unis/Espagne/France/Italie | 1975 | 126mn | Couleurs | 1.85

Parti en Afrique effectuer des recherches pour un documentaire, le reporter David Locke fait la connaissance d’un certain Robertson, qui lui ressemble étrangement. Lorsqu’il découvre son corps sans vie dans sa chambre d’hôtel, Locke décide d’endosser l’identité du défunt afin de commencer une nouvelle vie. Il va alors se rendre aux rendez-vous notés dans le carnet de Robertson qui le mèneront à Londres, Munich et Barcelone, où il fera la rencontre d’une mystérieuse jeune femme prête à le suivre…
En Coffret Ultra Collector Blu-ray + DVD + livre le 20 juin 2018
Également disponible en éditions single Blu-ray et DVD
 
L’ULTIME CHEF-D’OEUVRE DE LA PÉRIODE INTERNATIONALE
DE MICHELANGELO ANTONIONI
 
Après Blow-Up et Zabriskie Point, Profession : reporter est le troisième long-métrage de Michelangelo Antonioni tourné loin de son Italie natale en collaboration avec le producteur Carlo Ponti. Adoptant une esthétique proche du documentaire, son film est un jeu de piste mené par le duo Jack Nicholson et Maria Schneider. D’abord pur thriller, Profession : reporter se mue en une méditation existentielle sur l’identité et la quête de soi, magnifiée par une mise en scène d’une modernité absolue.
Réalisation : Michelangelo ANTONIONI
Scénario : Mark PEPLOE, Peter WOLLEN et Michelangelo ANTONIONI, d'après une histoire originale de Mark PEPLOE
Avec : Jack NICHOLSON, Maria SCHNEIDER
Musique :Ivan VANDOR
Montage : Michelangelo ANTONIONI, Franco ARCALLI
Directeur de la photographie : Luciano TOVOLI

Producteurs : Carlo PONTI

Un film SONY PICTURES CLASSICS


PROFESSION : REPORTER © 1975, RENOUVELÉ 2003 PROTEUS FILMS, INC. TOUS DROITS RÉSERVÉS.

        
        
Réalisateur
Rainer Werner FASSBINDER

Michelangelo ANTONIONI


Né en 1912 à Ferrara (Italie) et décédé à Rome le 30 juillet 2007.

Après des études à Ferrara puis Bologne (sciences économiques), il se consacre au journalisme.
Parti pour Rome en 1939, il collabore à la revue Cinéma. Il est envoyé en tant qu'assistant stagiaire auprès de Carné qui réalise Les Visiteurs d'un Soir.
Il entreprend en 1943 son premier essai, Gentle del Po (CM documentaire) mais c'est comme scénariste qu'il participe à Chasse Tragique (G. de Santis, 1948) et au Cheikh Blanc (F. Fellini, 1952).

Après une dizaine de courts métages, il tourne Chronique d'un amour en 1950, début d'une filmographie relativement peu abondante, héritière pour une part du néoréalisme dans ss constats d'échecs sociaux (les Vaincus - interdit en France jusqu'en 1963... - ou le Cri) et de l'interrogation pavésienne sur la solitude et l'incommunicabilité (Femmes entre elles, l'Avventura). C'est ce dernier titre qui vaut à Antonioni la notoriété en 1960, comme il marque une rupture par rapport aux motivations psychologiques traditionnelles et à l'argumentation dramaturgique des films précédents. (...) La fortune de ces films (...) est qu'ils correspondent alors à un phénomène de sensibilité : l'incommunicabilité, la déshumanisation de la vie, l'agression du monde (...)
À l'évidence, Antonioni est un cinéaste de la solitude. Son univers nocturne, déserté, et qu'habite le silence, ou les paroles inutiles, convenues et dérisoires ne retiennent aucune dérive de s'accomplir, a su refléter un monde qui, pour une part, est aussi le nôtre. Et rien n'est jamais vulgaire, ni démagogique, ni dramatiquement exagéré dans son oeuvre. C'est un cinéma de la "sous-convention", ainsi que l'on a défini les romans de Nathalie Sarraute.

Le peu que chacun communique n'est pas dit... Intellectuel et lyrique à la fois, Antonioni occupe, face à cette réelle impasse, une place bien particulière. L'importance qu'il accorde à l'esthétique est différente, dans sa nature même, du raffinement de Visconti, du baroque ironique de Fellini; son sens de la réalité a pris, très tôt, ses distances par rapport à De Sica, à Lattuada. Et personne, dans la génération suivante, ne semble lui devoir quoi que ce soit.

Dictionnaire du cinéma, Larousse, 1986

FILMOGRAPHIE

Eros (2003)
Destinazione Verna (2000)
Par-dela les nuages (1995)
Identification d'une femme (1982)
Le mystère d'Oberwald (1980)
Profession : reporter (1975)
Chung Kuo - La Chine (1972)
Zabrishie Point (1970)
Blow up (1966)
I Tre Volti (1965)
Le désert rouge (1964)
L'éclipse (1962)
La Nuit (1961)
L'Avventura (1960)
Le Cri (1957)
Femmes entre elles (1955)
La dame sans camelias (1953)
L'amour à la ville (1953)
Les Vaincus (1952)
Chronique d'un amour (1950)
Ce téléphérique du Mont Faloria (1950)
Superstition (1949)
La Rayonne (1949)
Nettoyage urbain (1948)
Le mensonge amoureux (1948)
Les gens du Po (1943)

 

PROFESSION : REPORTER
Sortie le 20 juin 2018
 
COFFRET ULTRA COLLECTOR #10
UNE ÉDITION UNIQUE + BLU-RAY + DOUBLE DVD + LIVRE
 
BD 50 • MASTER HAUTE DÉFINITION • 1080/23.98p • ENCODAGE AVC
Version Originale / Version Française DTS-HD Master Audio 1.0
Sous-Titres Français  Format 1.85 respecté • Couleurs
Durée du Film : 126 mn
 
2 DVD • NOUVEAU MASTER RESTAURÉ • PAL • ENCODAGE MPEG-2
Version Originale / Version Française Dolby Digital 1.0
Sous-Titres Français • Format 1.85 respecté • 16/9 compatible 4/3
Couleurs • Durée du Film : 121 mn
 
CONTIENT
 
// LE FILM (NOUVELLE RESTAURATION HD)

// LES SUPPLÉMENTS*

. ANTONIONI À PROPOS DE "PROFESSION : REPORTER" (5 mn)
Réalisation Gérard Dupagny © 1975 – Ina
Dans cet extrait du journal télévisé de 13 h du 15 mai 1975, Antonioni évoque la personnalité de son héros et sa quête de liberté introuvable.

. CINÉMA CINÉMAS : ANTONIONI, LA DERNIÈRE SÉQUENCE (14 mn)
Réalisation André-Sylvain Labarthe © 1985 – Ina
Michelangelo Antonioni commente et analyse la dernière scène de son film.

. "ANTONIONI VU PAR ANTONIONI" (1978 – Couleurs – 21 mn)
Réalisé par Lino Micciché. Michelangelo Antonioni dresse ici son propre portrait.

. "MENSONGE AMOUREUX" (1949 – N&B – 12 mn)
Le monde du roman-photo observé avec tendresse et ironie par Antonioni.

. "MICHELANGELO ANTONIONI, LE REGARD QUI A CHANGÉ LE CINÉMA"
(2001 – Couleurs et N&B – 56 mn)
Retour sur la carrière du réalisateur au gré d’entretiens d’époque et d’images de tournage.

. GÉNÉRIQUES DU FILM EN ANGLAIS OU EN ITALIEN
(EXCLUSIVITÉ BLU-RAY)

. BANDE-ANNONCE 2005

* Suppléments disponibles en Blu-ray™ et DVD.
(En HD uniquement sur la version Blu-ray™)

+ LE LIVRE 160 PAGES

UN LIVRE INÉDIT DE 160 PAGES (INCLUS 35 PHOTOS D’ARCHIVES)
"L’AVENTURE DU DÉSERT : PROFESSION : REPORTER"
DIRIGÉ PAR DOMINIQUE PAÏNI
« Antonioni propose avec Profession : reporter une fiction de la substitution de personnalité : emprunter le corps et l’identité d’un autre, profiter de la mort d’un inconnu pour se réidentifier, réinventer sa propre vie. Bref, changer de peau, être un autre. » - Dominique Païni
Dirigé par Dominique Païni, commissaire de l’exposition Antonioni montée à Ferrare en 2011, L’Aventure du désert explore les multiples facettes de Profession : reporter, dernier film de la trilogie utopique d’Antonioni centré sur l’intime. Au gré d’entretiens d’époque avec le cinéaste, d’analyses et d’une revue de presse, cet ouvrage inédit (enrichi de 35 photos d’archives) livre des pistes passionnantes pour appréhender ce grand film sur la fuite, point d’orgue de la carrière d’Antonioni.
 
UN VISUEL EXCLUSIF CRÉÉ PAR ROBERT SAMMELIN
Robert Sammelin est un artiste, illustrateur et graphiste autodidacte originaire de Kiruna en Suède. Il est directeur créatif chez DICE, studio de jeux vidéo créateur de la franchise Battlefield, et réalise en parallèle des illustrations, des affiches et des bandes-dessinées.
Retrouvez toutes les créations de Robert Sammelin sur www.robertsammelin.com

50,00 €

PROFESSION : REPORTER
Sortie le 20 juin 2018
 
2 DVD • NOUVEAU MASTER RESTAURÉ • PAL • ENCODAGE MPEG-2
Version Originale / Version Française Dolby Digital 1.0
Sous-Titres Français • Format 1.85 respecté • 16/9 compatible 4/3
Couleurs • Durée du Film : 121 mn
 
SUPPLÉMENTS
 
. ANTONIONI À PROPOS DE "PROFESSION : REPORTER" (5 mn)
Réalisation Gérard Dupagny © 1975 – Ina
Dans cet extrait du journal télévisé de 13 h du 15 mai 1975, Antonioni évoque la personnalité de son héros et sa quête de liberté introuvable.

. CINÉMA CINÉMAS : ANTONIONI, LA DERNIÈRE SÉQUENCE (14 mn)
Réalisation André-Sylvain Labarthe © 1985 – Ina
Michelangelo Antonioni commente et analyse la dernière scène de son film.

. BANDE-ANNONCE 2005
 
Édition sans fourreau

20,06 €

PROFESSION : REPORTER
Sortie le 20 juin 2018
 
BD 50 • MASTER HAUTE DÉFINITION • 1080/23.98p • ENCODAGE AVC
Version Originale / Version Française DTS-HD Master Audio 1.0
Sous-Titres Français  Format 1.85 respecté • Couleurs
Durée du Film : 126 m

 

SUPPLÉMENTS (en HD)
 
. ANTONIONI À PROPOS DE "PROFESSION : REPORTER" (5 mn)
Réalisation Gérard Dupagny © 1975 – Ina
Dans cet extrait du journal télévisé de 13 h du 15 mai 1975, Antonioni évoque la personnalité de son héros et sa quête de liberté introuvable.

. CINÉMA CINÉMAS : ANTONIONI, LA DERNIÈRE SÉQUENCE (14 mn)
Réalisation André-Sylvain Labarthe © 1985 – Ina
Michelangelo Antonioni commente et analyse la dernière scène de son film.

. GÉNÉRIQUES DU FILM EN ANGLAIS OU EN ITALIEN
 

. BANDE-ANNONCE 2005

 

Édition avec fourreau

20,06 €

Soyez le premier à donner votre avis sur ce film